Le mont Kiilopää

Cette semaine je vous emmène dans un de mes endroits préférés : le mont Kiilopää !


Dès que j’ai envie de me dégourdir les jambes, je vais sur le Kiilopään Huip comme ils disent ici. Ce n’est pas bien haut (546m) donc facilement accessible à pied ou en raquette quand il a beaucoup neigé. Et même si je vais pas au sommet, je m’arrête au totem qui représente la limite de la forêt, et c’est déjà magnifique.

A l'orée de la forêt
A l’orée de la forêt

La première fois que je suis allée sur Kiilopää, je ne suis pas allée jusqu’au sommet.

C’était mon premier week end en Laponie, il faisait -25°C, mais ce n’était pas le problème. Le problème c’était le vent : dès qu’on prend un peu de hauteur le vent devient très puissant. Ce vent glacial et puissant m’a refroidit et décidé : je tenterai ma chance une autre fois !

C'est à dire que ça caille un peu par -25° avec le vent de Laponie
C’est à dire que ça caille un peu par -25° avec le vent de Laponie.

L’autre fois est arrivée mi-Février, je me suis levée un matin, me disant : aujourd’hui tu vas sur Kiilopää ! Il faisait -10°C et il y avait encore plus de vent qu’en Janvier, mais j’étais décidée. Et surtout il y avait pleins de rennes et je voulais VRAIMENT les prendre en photos de plus près. J’ai d’ailleurs mis trois heures à arriver au sommet, non pas à cause d’une quelconque difficulté, simplement parce que je prenais ces fameux rennes en photos. Une fois arrivée au sommet j’avais une visibilité de cinq mètres tout au plus, et il y avait un vent énorme. Je découvrais un autre visage de la Laponie.

Au sommet, je vois rien, mais j'y suis !
Au sommet, je vois rien, mais j’y suis !
Des rennes au sommet du kiilopää : ma motivation pour y arriver !
Des rennes au sommet du kiilopää : ma motivation pour y arriver !

Maintenant que je connais ce petit mont, j’y retourne tout le temps

Dès que le ciel est bleue, je file sur Kiilopää parce qu’alors on voit toute la Laponie s’étendre sous nos yeux ébahis : on peut même voir la Russie ! Voir cette immensité, entre désert blanc et forêt de sapin, à perte de vue…

Petite pause sur Kiilopää pour profiter du paysage
Petite pause sur Kiilopää pour profiter du paysage

Au coucher de soleil, qui dure une éternité, avec des couleurs tellement chaudes alors qu’on est loin du 0°C (en dessous évidemment), il n’y a pas de meilleurs points de vue.

Coucher de soleil en Janvier : -25°
Coucher de soleil en Janvier : -25°

Le chemin est vraiment facile pour aller jusqu’au sommet, du coup on peut vraiment marcher la tête en l’air et regarder partout autour de nous, le paysage qui change tout le temps, en fonction de la luminosité, du vent, du ciel, le chemin n’est jamais le même finalement. Et puis avec un peu de chance vous ferez des jolies rencontres (et si vous ne les rencontrez pas, vous pourrez au moins voir leurs traces dans la neige).

Découvrir un paysage nouveau à chaque fois
Découvrir un paysage nouveau à chaque fois

Ou alors pour les plus rêveurs et téméraires (ou inconscient je sais pas) : aller regarder les étoiles et redescendre en luge !Si vous passez par sur la route Rovaniemitie  par hasard, mais que vous n’avez pas le temps de vous arrêter skier la journée  au Parc National Urho Kekkonen, arrêtez-vous quelques heures juste pour ce mont : il en vaut la peine, et vos yeux vous remercieront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *