Mais tu fais quoi ?

Une question revient très régulièrement depuis que je suis arrivée en Laponie. « Mais tu fais quoi ? » C’est  vrai que comme ça on dirait que je passe mes journées à prendre des photos, mais ce n’est pas le cas. Enfin, j’en prends pas mal c’est vrai, mais je ne fais pas que ça. Donc je vais vous expliquer ce que je fais !

Je suis volontaire pour Metsähallitus

Je suis donc à leur disposition pour les aider dans différentes tâches. Pour le moment, une grande partie de mon travail consiste à aider les rangers (pitié ne dites pas « Oh comme dans Walker Texas Rangers ! »). C’est-à-dire qu’on coupe le bois que l’on charge ensuite dans des traîneaux. Une fois les traîneaux chargés on les amène jusqu’aux différents refuges.

Les refuges disposent d’une cabane à bois, avec une hache et une scie pour couper le bois pour faire un feu, ainsi que d’un endroit spécifique ou faire le feu (ça peut être un poêle ou simplement un bloc de pierre). Les refuges ont aussi des toilettes (à l’extérieur du refuge). Un refuge possède donc trois cabanes : le refuge en lui-même, la cabane à bois et les toilettes. Et les toilettes sont des toilettes sèches, on change donc aussi les caisses des toilettes. Outre s’occuper des refuges, les rangers réparent les panneaux indicatifs pour les touristes et tout ce qui doit être réparé dans le parc. Voilà pour mon boulot avec les rangers.

Repas autour du feu dans un refuge
Repas autour du feu dans un refuge

Cependant, Metshällitus disposent de bureau un peu partout en Finlande, donc je peux également aller dans le bureau de Saariselkä pour indiquer aux touristes les activités possibles dans le parc. Il y a également un centre touristique à Tankavaara, qui n’ouvre qu’au printemps et à ce moment-là j’irai là-bas pour guider les touristes (surtout les français). Tankavaara est connu pour ses oiseaux migrateurs mais aussi pour ses gisements d’or, croisez donc les doigts pour que j’en trouve !

Un Kukkeli, oiseau très fréquent dans le Sapmi
Un Kukkeli, oiseau très fréquent dans le Sapmi

Pour le moment je passe une grande partie de mon temps à travailler avec les rangers. Mais Metsähallitus attache une grande importance à la réalisation de mon projet. C’est-à-dire que je peux ne pas travailler pour me concentrer sur le projet comme rencontrer des gens, écrire des articles, assister à des événements, faire des recherches.

Voilà, vous savez tout de mon travail ici, en Laponie Finlandaise.

Un refuge dans le parc national Urho Kekkonen
Un refuge dans le parc national Urho Kekkonen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *